Nature humaine

Aussi loin que je me souvienne, je ne fus jamais aussi heureuse que durant mes neuf mois de maladie.

Tandis que les souffrances qu’infligeaient les traitements à mon corps me rappelaient prématurément la triste fragilité de l’existence, j’attirais la pitié et l’empathie d’un grand nombre d’individus. De quoi regonfler mon petit ego atrophié par vingt-quatre années de solitude, seule ou accompagnée. Chocolats, fleurs, magazines, bouquins, jolies cartes et petites phrases glissées à mes visiteurs à charge pour eux de me les transmettre l’oeil humide et la voix tremblante,  j’eus l’illusion durant quelques mois que la nature humaine n’était pas aussi médiocre que je le croyais. Mon vingt-cinquième anniversaire est le seul dont je me souvienne avec plaisir. Peut-être parce que ce fut le seul qui fut réellement fêté. Deux fois même, qu’il fut fêté, comme s’il fallait s’assurer doublement que c’était peut-être le dernier. Les photos témoignent de cette plénitude fugace. L’on me voit, souriante, radieuse, cette grotesque perruque cuivrée flanquée sur un visage dénué de sourcis, heureuse d’être si choyée. Autour de moi, ma famille presque au complet, des amis et ces « amis » de circonstance – dont je comprendrai plus tard que c’est la curiosité de cette macabre situation qui les aura rapproché de moi – tous sérieux, conscients d’une réalité qui ne m’effleure même pas.

Et puis la vie reprit son cours.

La solitude est revenue, brutale et inflexible.

La conscience de la médiocrité humaine aussi, mais plus lentement, comme si l’imminence temporaire de la mort m’avait armée pour quelques temps. Mon optimisme fut donc de courte durée et il me fallut bien peu de temps, pour réaliser que si l’homme est parfois enclin à s’indigner quelques instant d’une petite injustice, il reste toujours guidé principalement par ses bas instincts d’égoïsme et de jeux de pouvoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s